QUI ETAIT ANNE CATHERINE EMMERICH ?

La plus grande visionnaire de tous les temps

 

Quel jour a eu lieu la Passion du Christ ?

 

 

CONTROVERSE SUR LA DATE DE SA MORT

Un article paru dans Historia thématique N°110 "Jésus cet inconnu, biographie non autorisée" (nov.-déc. 2007) résume bien la difficulté à déterminer la date exacte de la Passion du Christ.

"Deux renseignements fournis par les sources chrétiennes servent de point de départ incontesté quand il s'agit de fixer la date de la mort de Jésus: son exécution a lieu alors que Pilate est "procurateur" de Judée, or ce dernier eu cette charge de 26 à 36 de notre ère; sa disparition survient un vendredi - l'Evangile selon Marc et l'Evangile selon Jean s'accordent sur ce point. Pour obtenir plus de précisions, il faut aborder un problème posé par le fait que les Evangiles synoptiques et l'Evangile selon Jean ne s'accordent pas sur la date de ce vendredi. D'après les Evangiles synoptiques, Jésus a célébré le repas pascal le jeudi soir et il est mort le lendemain en pleine Pâque. Les jours chez les Judéens se comptent à partir du soir, exactement au moment où la première étoile se lève. La fête de la Pâque dure sept jours, du 15 au 21 nisan: le 14 nisan est le jour de la préparation, durant lequel on immole les agneaux au Temple et l'on enlève le levain des maisons. La chronologie selon les Evangiles synoptiques s'établit donc ainsi: le jeudi 14 nisan - jour de la préparation de la fête, Jésus célèbre le repas pascal; le vendredi 15 nisan- premier jour de la fête, mort de Jésus. D'après l'Evangile selon Jean, le vendredi de la mort de Jésus correspond au jour de la préparation de la fête. Les Judéens qui conduisent Jésus chez Pilate ne sont pas entrés dans sa résidence "pour ne pas se souiller et manger la Pâque". Jésus meurt donc au moment où les agneaux sont immolés dans le Temple - La fête de Pâque n'est pas encore commencée. La chronologie d'après l'Evangile selon Jean s'établit donc ainsi: le vendredi 14 nisan - jour de la préparation de la fête, mort de Jésus; le samedi 15 nisan - premier jour de la fête.

Le calcul astronomique permet de savoir quelles sont les années où le vendredi est tombé à ces dates. Pour le 15 nisan on obtient le 27 avril 31; pour le 14 nisan, le 7 avril 30 et le 3 avril 33; l'année 27 est également possible. Peut-on choisir entre la chronologie des Evangiles synoptiques et celle de l'Evangile selon Jean? Les historiens sont partagés sur la question. Un argument d'importance paraît toutefois devoir faire opter définitivement pour la chronologie de l'Evangile selon Jean: il est déraisonnable de penser qu'on ait pu passer outre les règles juridiques et procéder à une exécution durant la fête de Pâque. Au moment où Jésus meurt, les agneaux par milliers sont immolés sur le parvis du Temple comme le rituel pascal de cette époque l'impose. Le témoignage du Talmud de Babylone (Sanhédrin 43a), conforte la chronologie de l'Evangile selon Jean puisqu'il y est rapporté que Jésus a été pendu au bois la veille de Pâque. Des trois années 27, 30 et 33 retenues par le calcul astronomique, la plus probable est l'année 30: la date de 27 est en effet trop précoce et celle de 33 trop tardive. On retiendra que Jésus est mort le 7 avril de l'année 30, à l'âge probable de 36 ans."

Cet article d'un magazine qui traite de ce sujet du point de vue historique nous propose donc trois dates cohérentes avec le calcul astronomique: le 27 avril 31, le 7 avril 30 et le 3 avril 33, ces deux dernières étant les plus probables.

 

Pour connaître ce que révèle Anne Catherine Emmerich à propos du jour de la Cène du Seigneur.

 

FÊTER PÂQUES A LA DATE JUSTE

Jacques Atlan nous propose cette réflexion:

"Quelle est donc la date exacte de cette Fête de Pâques ? C'est à dire, quelle est, à ce que nous pouvons savoir, la date de la mort du Christ sur le Golgotha ?
- Des historiens chrétiens avancent actuellement la date du vendredi 7 avril de l'année 30. C'est la thèse retenue, par exemple, par Jean Aulagnier dans son livre Jésus au jour le jour. [voir la note]
- Mais d'autres historiens, avec d'autres arguments à l'appui, soutiennent que la date du Vendredi Saint est le vendredi 3 avril de l'an 33. Par exemple Gérard Gertoux, l'auteur de Un historique du Nom divin, se rallie à cette thèse.
- Joël Magny, l'auteur du livre La Parenté de Jésus, s'appuie, lui, sur le Témoignage d'Anne-Catherine Emmerick, et soutient que la mort du Christ a eu lieu le vendredi 17 avril de l'an 29.

Quelle est la date que nous devons retenir ? Dans L'Evangile provençal, en m'appuyant sur des documents écrits non publiés rassemblés sur plus de vingt ans par Joël Magny, et sur le livre 'Toutes les dates historiques des Evangiles enfin dévoilées', j'ai précisé que, selon la petite bergère illettrée devenue religieuse, Anne-Catherine Emmerick, il faut soigneusement distinguer entre deux calendriers juifs anciens :
- la calendrier des exilés de Babylone,
- et le calendrier judéo-galiléen.
Les historiens utilisent souvent le calendrier de la communauté juive de Babylone, disponible et bien connu des érudits, mais en Palestine au temps de Jésus, c'est le calendrier judéo-galiléen qui rythmait la vie sociale. Or le calendrier reconstitué à Babylone après l'exil s'écarte périodiquement de deux jours par rapport au calendrier judéo-galiléen."

Jacques Atlan travaille sur son prochain livre: L'Evangile provençal, à partir des visions d'Anne Catherine Emmerick. Des extraits sont visibles sur son site : http://www.philosophie-j-atlan.net

Jacques Atlan

Note: En fait, J. Aulagnier écrit dans son livre " Avec Jésus, au jour le jour " (Editions Résiac, d'après Maria Valtorta): "C'était l'aube du vendredi 5 avril, veille de la Pâque, il n'était pas encore cinq heures." (page 308), date qu'il exprime dans notre calendrier grégorien actuel (page 14) et qui correspond au 7 avril de l'an 30 dans le calendrier julien de l'époque (suivant le calcul en page 372)

Jacques Atlan nous révèle que l'auteur Joël Magny, à partir des révélations d'Anne Catherine Emmerich, propose une date qui ne correspond pas aux hypothèses des calculs astronomiques: le vendredi 17 avril de l'an 29. Quant à fêter Pâques à la date juste, c'est à l'Eglise de le déterminer.

 

 

COMMENT EST CALCULEE LA DATE DE PAQUES PAR L'EGLISE CATHOLIQUE?

La fête de Pâques n'a pas lieu le même dimanche d'une année sur l'autre. Comme dans le judaïsme, l'Eglise catholique utilise un cycle lunaire et non solaire pour fixer la date de Pâques. Pour nos frères Juifs, la Pâque célébre la délivrance du peuple d'Israël libéré de l'esclavage en Egypte (Exode 12). Cette évènement correspond au Jeudi saint fêté par les Catholiques alors que Pâques célèbre le dimanche de la Résurrection de Jésus Christ, la délivrance de la mort.

Voici, extraits de Wikipédia, des explications détaillées.

"Après le Ier concile de Nicée en 325, il fut décidé que le calcul de la date de Pâques se ferait selon une règle fixe. Ainsi, Pâques est célébrée le dimanche après le 14e jour du premier mois lunaire du printemps, donc le dimanche après la première pleine lune advenant pendant ou après l'équinoxe de printemps. Dans la pratique, il est plus simple de revenir aux origines : Pâques correspond au premier dimanche qui suit la première pleine lune de Printemps. En revanche, la date peut varier suivant la longitude de la ville où l'on effectue l'observation. Les catholiques choisissent Rome.

Finalement, toutes les églises acceptèrent la méthode d'Alexandrie qui place l'équinoxe de printemps dans l'hémisphère Nord le 21 mars (alors que le vrai peut intervenir un ou deux jours avant ou après).

Un problème, apparu plus tard, est la différence des pratiques entre les églises occidentales et les églises orthodoxes. Les premières adoptent le calendrier grégorien pour calculer la date de Pâques, alors que les dernières utilisent toujours le calendrier julien originel. Le Conseil œcuménique des Églises proposa une réforme de la méthode de détermination de la date de Pâques lors d'un sommet à Alep (Syrie), en 1997. Cette réforme aurait permis d'éliminer les différences de dates entre église occidentales et orientales[5] ; elle devait entrer en application en 2001, mais échoua.

Le calcul de la date de Pâques est assez complexe ; il est connu sous le nom de comput. Il existe des tables traditionnelles, mais aussi des algorithmes plus mathématiques pour la retrouver. La première méthode développée par Carl Friedrich Gauss avait quelques erreurs : en 1954 (la formule donnait le 25 avril au lieu du 18 avril) et en 1981 (le 26 au lieu du 19 avril). De nombreux autres mathématiciens ont depuis développé d'autres formules. Voir des calculs détaillés dans l'article du calcul de la date de Pâques."

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A2ques#Historique_de_la_d.C3.A9termination_de_la_date_de_P.C3.A2ques

"Pâques et Pessah'
On affirme souvent que la date des Pâques catholiques et protestantes (qui sont identiques) et la date des Pâques orthodoxes seraient retardées pour ne pas coïncider avec la Pâque juive. Il n’en est absolument rien, au contraire. Il se trouve juste qu’une différence de dates s’était parfois produite durant les premiers siècles.

En effet la coïncidence des deux fêtes était pour les philosophes païens un sujet de dérision à l’égard des deux religions qui prétendaient s’opposer et semblaient suivre la même liturgie. Les événements célébrés sont différents: Exode des Hébreux, rapporté par l'Ancien Testament et Résurrection du Christ, rapportée par le Nouveau, qui la place pendant la semaine de la Pâque juive.

Au concile de Nicée, une controverse s’éleva : « Les uns soutenaient qu’il fallait suivre la coutume des Juifs ; les autres prétendaient qu’il fallait examiner exactement le temps, et ne pas s’accorder avec un peuple si éloigné de la grâce de l’Écriture » (Eusèbe, Vie de l’empereur Constantin, III, 5).

Une troisième solution prévalut : éliminer tout risque de coïncidence avec les autres fêtes ; d’où la règle de Nicée. La Pâque juive est en effet fixée au quatorzième jour de la lune de Nisan, pendant laquelle tombe l'équinoxe de printemps. Ce mois ne coïncide pas forcément avec la Lune fictive du comput chrétien. De sorte que l’effet recherché n’est pas toujours atteint.

Ajoutons que la règle de Nicée ne fait pas partie du dogme et qu’il suffira d’un concile œcuménique pour la modifier lorsque l’intérêt en sera suffisamment ressenti ; que d’éventuelles modifications avaient été explicitement prévues dans les actes du concile de 325 ; enfin que la règle elle-même n’a pas été promulguée à l’époque par le Pape mais par l’empereur Constantin, qui ne fut d’ailleurs baptisé qu’à son lit de mort, 10 ans plus tard. De fait, une déclaration du concile de Vatican II énonce que l'Eglise ne s'opposerait pas au principe d'une date fixe pour Pâques."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Calcul_de_la_date_de_P%C3%A2ques


L'Eglise catholique a établi un calcul complexe - le comput - pour déterminer quel dimanche fêter Pâques en fonction du cycle lunaire. Mais pouvons-nous retrouver cette date anniversaire fixe par rapport à notre calendrier solaire?

 

 

Anne Catherine Emmerich, nous fait le récit de beaucoup d'évènements et parfois son Guide lui révèle des dates très précises. Certaines de ces révélations, faites à des moments éloignés dans le temps, vont nous aider à dater la Passion du Christ dans notre calendrier solaire.

Quand a eu lieu la naissance de Jésus Christ ?

Une page de ce site est déjà consacrée à cette question. Cliquer ici. En voici un court extrait:

Anne Catherine, le 25 novembre 1821, nous indique de nouveau le 25 novembre comme jour de Noël en révélant l'année exacte de la naissance de Jésus par rapport à notre calendrier:

"La soeur vit dans la nuit de la Nativité beaucoup de choses touchant la détermination précise du temps de la naissance du Christ ; mais son état de maladie et les visites qu'on lui fit le jour suivant, qui était la fête de sa patronne, Sainte Catherine, lui en firent beaucoup oublier. Cependant, peu de temps après, se trouvant en état d'extase, elle communiqua quelques fragments de ses visions, où il est à remarquer qu'elle voyait toujours les nombres écrits en chiffres romains, et qu'elle avait souvent de la peine à les lire ; mais elle les expliquait en répétant le nom des lettres dans l'ordre Ou elle les voyait Ou en les traçant avec ses doigts. Cette fois pourtant elle dit les chiffres.
Vous pouvez le lire, dit-elle ; voyez, C'est marque là. Jésus Christ est né avant que l'an 39[9]7 du monde fût accompli ; on a oublié postérieurement les quatre années, moins quelque chose, écoulées depuis sa naissance jusqu'à la fin de l'an 4000 ; puis ensuite on a fait commencer notre nouvelle ère quatre ans plus tard [...]

La naissance de Jésus-Christ eut lieu dans une année où les Juifs comptaient treize mois. C'était un arrangement analogue à celui de nos années bissextiles. Je crois aussi que les Juifs avaient deux fois dans l'année des mois de vingt et un de vingt-deux jours ; j'ai entendu quelque chose à ce sujet à propos des jours de fête, mais je n'en ai qu'un souvenir confus. J'ai vu aussi que, plusieurs fois, on fit des changements dans le calendrier : ce fut au sortir d'une captivité, quand on travailla au temple. J'ai vu l'homme qui changea le calendrier, et j'ai su son nom [...]

(Le 25 novembre.) J'ai déjà raconté comment je vis la naissance de Jésus-Christ annoncée aux trois rois la nuit même de Noël." (A la page du site http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/Viedemarie/chapit41.html , l'année 3907, comportant une erreur de frappe, est corrigée en 3997)

On peut penser que si l'an 3997 n'était pas accompli, c'est donc qu'on était encore à la fin de l'an 3996 avant de commencer l'an 3997. Jésus est né probablement 4 ans et quelques semaines avant notre ère soit en -5 de notre calendrier.

D'après Anne Catherine Emmerich, Jésus-Christ est né dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 novembre de l'année 3996 (depuis la création du monde). Elle confirme aussi le décalage de 4 ans entre l'an 1 de notre calendrier et l'année réelle de la naissance de Jésus-Christ.

 

L'âge du monde lors d'une prédication de Jésus

Dans un autre contexte et une autre vision, on peut lire:

"Nos savants actuels, lorsqu'ils dissertent sur l'Egypte, se fourvoient beaucoup en attribuant à l'histoire, à l'expérience et à la science des Egyptiens ce qui ne relève que de leurs fausses visions et de leur astrologie : ces pratiques rendent les hommes aussi bêtes et stupides que l'étaient alors réellement les Egyptiens [...]

C'est ainsi que pendant longtemps ils calculèrent l'âge des ancêtres et des descendants de façon à faire coïncider la date de la mort du père avec celle de la naissance du fils. Les rois, qui étaient en perpétuel conflit avec les prêtres au sujet des généalogies, s'inventèrent des ancêtres qui n'avaient jamais existé on compta comme descendants de père en fils les quatre rois de même nom qui régnèrent simultanément à Thèbes, Memphis, Héliopolis et Sais. J'ai vu également que l'on compta une fois 970 jours pour un an, et que par ailleurs on calculait autant d'années qu'il y avait de mois dans une période. J'ai même vu un prêtre d'idoles qui faisait une opération dans laquelle 500 ans étaient systématiquement convertis en 1100 ans.

J'ai vu dénoncer ces faux calculs de temps et le culte rendu aux idoles dans l'enseignement du sabbat, à Aruma : Jésus parlait devant les pharisiens de la vocation d'Abraham et de son passage en Egypte, 17 et il dénonça à cette occasion les falsifications dont les Egyptiens se rendaient coupables. Jésus dit aux pharisiens que le monde avait alors 4028 ans et lorsque j'entendis le Sauveur dire cela, il était lui-mème âgé de 31 ans." (http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/Alliance.html#Semiramis)

D'après Anne Catherine Emmerich, le monde était vieux de 4028 ans alors que Jésus-Christ était âgé de 31 ans.

 

A quel âge est mort Jésus Christ ?

Anne Catherine Emmerich, dans une autre de ses visions, nous informe de l'âge exact du Christ.

"Le jeudi saint, 13 nisan (29 mars).

Jésus étant âgé de trente-trois ans dix-huit semaines moins un jour.

C'est hier soir qu'eut lieu le dernier grand repas du Seigneur et de ses amis, dans la maison de Simon le lépreux, à Béthanie, où Marie-Madeleine répandit pour la dernière fois des parfums sur Jésus : Judas se scandalisa à cette occasion ; il courut à Jérusalem, et complota encore avec les princes des prêtres pour leur livrer Jésus. Apres le repas, Jésus revint dans la maison de Lazare, et une partie des apôtres se dirigea vers l'auberge située en avant de Béthanie. Dans la nuit, Nicodème vint encore chez Lazare, et s'entretint longtemps avec le Seigneur ; il retourna à Jérusalem avant le jour, et Lazare l'accompagna une partie du chemin.

Les disciples avaient déjà demandé à Jésus où il voulait manger la Pâque. Aujourd'hui, avant l'aurore, le Seigneur fit venir Pierre, Jacques et Jean : il leur parla beaucoup de tout ce qu'ils avaient à préparer et à ordonner à Jérusalem, et leur dit que, lorsqu'ils monteraient à la montagne de Sion, ils trouveraient l'homme à la cruche d'eau ils connaissaient déjà cet homme, car, à la dernière Pâque, à Béthanie, c'était lui qui avait préparé le repas de Jésus ; voilà. pourquoi saint Matthieu dit : un certain homme. Ils devaient le suivre jusqu'à sa maison, et lui dire : " Le maître vous lait savoir que son temps est proche, et qu'il veut faire la Pâque chez vous ". Ils devaient ensuite se faire montrer le Cénacle qui était déjà préparé, et y faire toutes les dispositions nécessaires.

Note (1) Elle voit le jour de la naissance historique de J.-C. au 30 novembre." (Sur le site http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/LaPassion/1prepar.html)

Cette note semble décaler la naissance de Jésus au 30 novembre et non plus le 25. Le doute est donc permis même si cette note semble moins fiable car hors du contexte de Noël.

L'âge de Jésus, trente-trois ans dix-huit semaines moins un jour le jeudi 13 nisan nous donne donc 33 et dix huit semaines lors de la Cène et de sa Passion le 14 nisan.

D'après Anne Catherine Emmerich, Jésus-Christ est mort à l'âge de 33 ans et dix huit semaines, le vendredi 14 nisan.

 

A partir de ces dates révélées par Anne Catherine, il va être possible de situer dans notre calendrier solaire le jour de la Passion du Christ.

 

Site officiel du film de Mel Gibson

http://www.thepassionofthechrist.com/splash.htm

 

 

CALENDRIER DE LA VIE DE JESUS CHRIST

A partir des dates proposées par Anne Catherine et à l'aide d'un programme de type tableur, voici tout d'abord un calendrier pour les 33 années que Jésus passa parmi les hommes. Il faut noter que l'âge de Jésus qui est proposé est celui qu'il avait lors de son anniversaire chaque 25 novembre. Jésus avait donc un an de moins pendant les dix premiers mois de l'année considérée.

Ensuite est présenté un extrait du décompte des 18 semaines en 126 jours pour déterminer à partir du jour de sa naissance le jour de sa mort. Ce décompte se fait sur la fin de l'année 3996 puis sur le début de l'année 4030.

A ce décompte de 126 jours, il ne faut pas oublier d'y ajouter les "années bissextiles" qui sont en fait le décalage progressif par rapport au soleil puisque une année solaire fait environ 365,2422 jours. Il faut donc ajouter 8 jours entiers de décalage sur la période de 33 ans (8.25 jour).

 

Année depuis la création
Année dans notre calendrier
Age de Jésus en novembre
Evènements de la vie de Jésus
Sources
3996
-5
0
25/11/3996 Naissance de Jésus Christ à Bethléem. "Jésus Christ est né avant que l'an 39[9]7 du monde fût accompli [...] on a fait commencer notre nouvelle ère quatre ans plus tard"
3997
-4
1
Retour à Nazareth. Exil en Egypte. "[...] lorsque de Nazareth, où il avait à peine commencé à s'installer, il fut obligé de partir pour l'Egypte quand l'enfant avait à peine neuf mois" (VACE 3 p489)
3998
-3
2
Massacre des Innocents "Jésus avait environ dix-huit mois, lorsqu'un ange apparut à Marie, à Héliopolis, et lui apprit le massacre ordonné par Hérode." (VNSJC 1 p184)
3999
-2
3
4000
-1
4
4001
1
5
4002
2
6
4003
3
7
4004
4
8
Retour de la sainte famille d'Egypte "Le retour de l'Egypte eu lieu en septembre. Jésus était alors âgé de huit ans moins trois mois." (VNSJC 1 p202)
4005
5
9
Première Pâque de Jésus à Jérusalem "Ce fut dans sa huitième année que Jésus alla, pour la première fois, à Jérusalem avec ses parents; c'était pour la fête de la Pâque; dés lors il y retourna tous les ans." (VNSJC 1 p203)
4006
6
10
4007
7
11
4008
8
12
   
4009
9
13
Jésus échappe à la surveillance de ses parents et se rend au Temple où il dialogue avec les maîtres de la Loi (Luc 2:41-50)
4010
10
14
4011
11
15
4012
12
16
4013
13
17
4014
14
18
4015
15
19
4016
16
20
4017
17
21
4018
18
22
4019
19
23
4020
20
24
4021
21
25
4022
22
26
4023
23
27
4024
24
28
4025
25
29
4026
26
30
   
4027
27
31
Mort de Saint Joseph "Je vis Joseph décliner rapidement, vers la trentième année de la vie du Seigneur." (VNSJC 1 p209)
4028
28
32
Début de la vie publique de Jésus Christ "Jésus dit aux pharisiens que le monde avait alors 4028 ans et lorsque j'entendis le Sauveur dire cela, il était lui-mème âgé de 31 ans"
4029
29
33
   
4030
30
33+
Passion de Jésus Christ et Résurrection "Jésus étant âgé de trente-trois ans dix-huit semaines"

 

Date
Jour N°
Date
Jour N°
25/11/3996
1
Naissance de Jésus
01/01/4030
38
26/11/3996
2
01/01/4030
39
27/11/3996
3
01/01/4030
40
28/11/3996
4
01/01/4030
41
...
...
28/12/3996
34
27/03/4030
123
29/12/3996
35
28/03/4030
124
30/12/3996
36
29/03/4030
125
31/12/3996
37
30/03/4030
126
Fin des 18 semaines
31/03/4030
1
Jours de décalage (correspondant à nos années
 
01/04/4030
2
bissextiles)
02/04/4030
3
03/04/4030
4
04/04/4030
5
05/04/4030
6
06/04/4030
7
07/04/4030
8
Passion du Seigneur

 

LE JOUR DE LA PASSION DU CHRIST

Selon ce calendrier, grâce à Anne Catherine Emmerich, il est ainsi possible de confirmer que Jésus Christ est mort à 33 ans et 18 semaines le vendredi 7 avril de l'an 30 pour ressusciter le dimanche 9 avril de l'an 30.

Cela semble assez extraordinaire de constater que les dates ou les durées proposées par Anne Catherine semblent concorder avec l'hypothèse historique du jour de la préparation de la Pâque juive le 7 avril de l'an 30. Cela démontre, s'il en était besoin, la précision et la véracité des visions de cette mystique.

Note: Toutefois il faut rester prudent étant donné les postulats qui ont été nécessaires pour arriver à cette date. En effet, voici quelques doutes:

- La note "Elle voit le jour de la naissance historique de J.-C. au 30 novembre" est incohérente avec "Il me fut dit que Notre-Seigneur naquit deux mois avant l'époque à laquelle nous célébrons sa naissance [...note 152 Deux mois: un mois dans la nuit du 24 au 25 novembre de l'an 6 av. J.-C....]" (extrait de la page Jésus est-il né le 25 décembre?) J'ai privilégié la date du 25 novembre sans pouvoir faire le lien avec les "deux mois avant" puisqu'il n'y a qu'un mois séparant le 25 décembre du 25 novembre.

- "on a oublié postérieurement les quatre années, moins quelque chose, écoulées depuis sa naissance jusqu'à la fin de l'an 4000" a été en fait considéré comme "quatre années ET moins quelque chose". Il me semblait peu réaliste de parler de quatre années pour seulement trois ans et cinq semaines environ.

- Le point de départ "avant que l'an 39[9]7 du monde fût accompli" posait aussi le problème du sens à donner à "accompli". J'ai donc choisi de considérer, à l'image des anniversaires, que l'an 3996 était en cours avant que l'on passe à 3997 ainsi accompli.

- L'ajout des années bissextiles s'est imposé à moi par une inspiration (divine?) inattendue. Cet ajout semble logique par rapport au cycle solaire mais Anne Catherine ne l'évoque pas.

 

 

CONCLUSION

Grâce à Anne Catherine Emmerich, il est ainsi fort probable d'estimer que Jésus Christ soit mort à 33 ans et 18 semaines le vendredi 7 avril de l'an 30 pour ressusciter le dimanche 9 avril de l'an 30 (dans notre calendrier).

 

 

Découvrez Anne Catherine Emmerich Retour

Thomas Jessen, artiste-illustrateur du livre de Friedrich-Wilhelm Hemann (Spuren. Anna Katharia Emmerick, Dülmen : Heimatverein, 2004)

" Et moi je suis morte, je ne suis qu'un esprit; autrement je ne pourrais voir ces choses, car elles n'existent pas maintenant, et cependant maintenant elles existent. Mais cela n'existe pas dans le temps; en Dieu il n'y a pas de temps, en Dieu tout est présent ; je suis morte, je suis un esprit. " (Anne Catherine Emmerich)