QUI ETAIT ANNE CATHERINE EMMERICH ?

La plus grande visionnaire de tous les temps

 

NOËL: Jésus est-il né le 25 DECEMBRE ?

 

LUC 2: 1 Or donc, en ces jours-là, parut un édit de César Auguste, ordonnant de recenser le monde entier. 2 Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.
3 Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville.

MATTHIEU 2: 9 Sur ces paroles du roi, ils s'en allèrent. Et voici que l'étoile qu'ils avaient vue au Levant les précédait, jusqu'à ce qu'elle vint se placer au-dessus de l'endroit où était l'enfant.

 

Noël a-t-il eu lieu le 25 décembre de l'an 1 de notre ère ?

Les Evangiles ne mentionnent pas de date précise. Néanmoins on peut situer l'année de naissance de Jésus-Christ sur une période correspondant au règne de César Auguste sur l'Empire romain. En note de la Bible d'Osty on peut lire:

"César Auguste, empereure romain de 30 av. J.-C. à 14 ap. J.-C. [...] Le plus vraisemblable est que ce recensement eut lieu vers 8-6 av. J.-C., avec un recensement général de l'Empire, et qu'il fut organisé en Palestine par Quirinius chargé pour cela d'une mission spéciale. Ce personnage ayant été sans doûte gouverneur de Syrie entre 4 et 1 av. J.-C."

 

 

Le jour de Noël dans l'Histoire

"Les traditions les plus anciennes transmises par Clément d'Alexandrie et Hippolyte de Rome situaient la Nativité à la fin du printemps quand les moutons déjà gênés par la chaleur du jour paissaient de nuit sous la surveillance des bergers. Cependant, pour des raisons de politique religieuse, elles furent oubliées au profit du solstice d'hiver et du 25 décembre fête du “dies natalis solis invicti” instituée en 274 par Aurélien, un dévôt de Mithra, ce dieu qui fut déclaré "protecteur de l'Empire” par son successeur Dioclétien, le grand persécuteur des Chrétiens. Celui-ci instaura en 284 une nouvelle ère, que l'ère chrétienne, créée au VIème siècle, devait ensuite effacer. Le 25 décembre 307, Constantin reçut officiellement du Sénat le titre d'Auguste et il semblerait qu'il en étendit la célébration à Constantinople inaugurée en 330. Il avait en 321 consacré le repos hebdomadaire "Jour vénérable du Soleil", ce jour que les Chrétiens de leur côté nommaient "dimanche" ou “jour du Seigneur”. Cette superposition du dimanche et du jour du soleil aurait incité à ce que la naissance du Christ soit commémorée en même temps ou à la place du dieu Mithra le 25 décembre.

L'anniversaire de naissance n'était pas dans les coutumes bibliques qui s'interdisaient les horoscopes, raison pour laquelle l'Évangile ne donnait ni le jour ni le mois. L' officialisation, à Rome, de la Nativité le 25 décembre se fit au milieu du IVème siècle; comme elle gagna les autres communautés ecclésiales, le consensus initial sur la naissance du Christ dans les six premiers mois de l'an 752 auc , se trouvait remis en cause. Un décalage survenait, obligeant à reconsidérer les équivalences et c'est probablement pourquoi, dans sa Chronique, Eusèbe penchait pour la troisième année de la 194 ème olympiade au lieu de la seconde; grand admirateur de Constantin, il était en 325, au Concile de Nicée, qui avait statué sur la date de Pâques; celle de Noël y avait probablement été évoquée, même s'il n'y eut pas de décision donnant lieu à une consignation écrite." (Sur le site http://www.dammarilys.com/selene/chapt/a1.html)

Denys le Petit

"Denys le Petit a voulu remplacer le calendrier calculé sur Dioclétien par un calendrier universel calculé sur Jésus-Christ. Il fit cela en l'an 527 de l'ére usitée depuis lui, c'est-à-dire notre ère.

Mais pendant les 5 siècles qui le séparait des origines, les calendriers associaient des systèmes lunaires et solaires avec des années compensatoires interposées au bout d'un cycle plus ou moins long, et ils commençaient à des moments différents, en se référant à de grands hommes. Ces complications ont rendu le travail de Denys le Petit très difficile. Et ce dernier n'a pas su trouver avec netteté l'époque de la naissance de Jésus-Christ.

Il s'en est suivi un décalage d'au moins 4 années. Autrement dit, notre ère a voulu être fondée sur la naissance de Jésus-Christ, mais Jésus-Christ est né en l'an - 4 ou -5 de notre ère." (A partir du site http://www.mariedenazareth.com/12131.0.html?&L=0)


 

Voici quelques avis.

Marie d'Agréda

Dans "La cité mystique de Dieu" (Editions Téqui), une religieuse espagnole : Marie Coronel, plus connue sous le nom de Marie d'Agréda écrit :

"C'est dans cet état, en sortant de ce divin ravissement, que notre très-auguste Princesse donna au monde le Fils unique du Père et le sien, notre Sauveur, Jésus, Dieu et homme véritable, à l'heure de minuit, un jour de dimanche, et en l'année de la création du monde que l'Église romaine, enseigne être cinq mille cent quatre-vingt-dix neuf , et il m'a été déclaré que cette supputation est certaine et exacte [...]"

Jacques de Voragine rapporte dans "La légende dorée" :

"On n'est pas d'accord sur la date de la naissance de Notre-Seigneur Jésus-Christ dans la chair. Les uns disent qu'elle a eu lieu 5.228 ans après la naissance d'Adam, d'autres qu'elle a eu lieu 5.900 ans après cette naissance. C'est Méthode qui a fixé, le premier, la date de 6.000 ans: mais il l'a trouvé plutôt par inspiration mystique que par calcul chronologique. On sait, en tout cas, que la naissance du Christ a eu lieu sous l'empereur Octave, qui s'appelait aussi César, du fait de son oncle Jules César, et Auguste, parce qu'il avait "augmenté" la république romaine."

Les Témoins de Jéhovah écrivent :
" Aujourd'hui, beaucoup croient que Jésus est né un 25 décembre. Pourtant, le mois de décembre est pluvieux et froid à Bethléhem. Des bergers ne passeraient pas la nuit dans les champs avec leurs troupeaux à cette époque de l'année. En outre, l'empereur de Rome n'aurait vraisemblablement pas demandé à un peuple déjà enclin à se soulever contre lui d'entreprendre ce voyage au cœur de l'hiver pour un enregistrement. Tout porte plutôt à croire que Jésus est né vers le début de l'automne de cette année-là. Luc 2:1-20; Michée 5:2. " (Le plus grand homme de tous les temps 1991)
" Les Saturnales, fêtes romaines célébrées à la mi-décembre, ont fourni le modèle de nombre des réjouissances propres à Noël. C'est de ces fêtes que viennent, par exemple, les festins raffinés, l'échange de cadeaux et l'utilisation de bougies. " (citation de l'Encyclopedia Americana dans la Tour de Garde du 15/12/2000)

Henriette Marquebreucq-Horovitz

Cette date ne serait-elle que l'assimilation d'une tradition païenne transformée en fête chrétienne ?
Sur son site Internet http://www.chez.com/alleluja/, Henriette Marquebreucq-Horovitz donne des informations intéressantes.
" Dans certains martyrologes, il y a une trace d'un dimanche 25 décembre concernant la Nativité de Jésus-Christ et une trace d'un jour de Résurrection un dimanche 27 mars (cfr Mgr Guérin, Pts.Bon., Tome 16 p. 4 et Tome 4 p.8, vers 1850).

Une personne qui a 33 ans 3 mois, un vendredi, est née normalement un jour de dimanche 33 ans 3 mois plus tôt (s'il y a présence de 8 bissextiles dans cette période). Certains doutent des 33 ans 3 mois, malgré les 2000 ans de tradition orale […]
Beaucoup d'astronomes et d'historiens pensent qu'il n'y eut pas de bissextile en l'an +4 JC (757 Rome) par suite d'une certaine interprétation de l'Edit d'Auguste de 746 R Suite à cette interprétation, il n'y aurait que 7 bissextiles, et en conséquence, pas de dimanche 25 décembre en l'an 754 R (+ 1 J.C). […]
Il y eut bien 8 bissextiles dans la période de +1 J.C. à +35 J.C. Ce qui donne un dimanche 25 décembre de l'an +1 J.C. (754 Rome) […]

Le manuscrit de Qûmran (4 Q 321) révèle que Zacharie, le père de Jean-Baptiste, de la classe d'Abbia (24ème classe),était de service fin septembre; il parait normal que Jean-Baptiste soit né l'année suivante, vers fin juin, donc 6 mois avant Jésus. Ce qui confirme la naissance de Jésus Christ à la fin décembre. "

J. Aulagnier

J. Aulagnier écrit dans son livre " Avec Jésus, au jour le jour " (d'après Maria Valtorta):
" Ils arrivèrent à Bethléem le mardi 10 décembre au soir [de l'an -5...] Cela se passait dans cette même nuit du mardi 10 au mercredi 11 décembre qui se trouvait cette année-là être postérieur de deux semaines au 25 cisleu officiel, début de la fête de la Dédicace, mais exactement le 25 cisleu du calendrier de Moïse." (page 36)

"[...] il convient de retenir que d'après toutes les traditions, y compris les 'contitutions apostoliques' qui remontent aux premiers siècles de notre ère, Jésus naquit dans la nuit du 25e jour du 9e mois - ce qui correspond en outre, notons-le, à la prophétie d'Aggée (2,18) soit en langage classique le 25 'cisleu'." (page 380) Note: Le premier mois du calendrier antique juif était Nisan (Exode 12:2). La Pâque étant fêtée le 15 Nisan, entre mars et avril suivant notre calendrier, le 9e mois se situe vers décembre toujours suivant notre calendrier.


 

Quel jour Anne Catherine voit-elle naître Jésus Christ ?

Dans ses visions sur la Nativité Anne Catherine indique que Joseph et Marie arrivent à Bethléem un vendredi, veille du sabbat, et que Marie donne naissance à Jésus à minuit dans la nuit de samedi à dimanche.
Ceci concorde avec la tradition de la naissance de Jésus un dimanche 25 décembre tout en permettant le respect du sabbat (distance des déplacements limitée)

Néanmoins, dans le livre "La parenté de Jésus" écrit par Joël Magny à partir des visions d'Anne Catherine, on peut lire une de ses visions en page 148:

"12 septembre 1821 [...] Il me fut dit que Notre-Seigneur naquit deux mois avant l'époque à laquelle nous célébrons sa naissance, ainsi que je l'ai toujours vu [note 152 Deux mois: un mois dans la nuit du 24 au 25 novembre de l'an 6 av. J.-C. = 13 Marheshvân = 13 Kisleu.]"

Jésus n'est donc pas né un 25 décembre mais le 25 novembre (correspondant dans notre calendrier). Il est difficile de comprendre pourquoi Anne Catherine parle de 2 mois avant alors qu'il ne semble y avoir qu'un mois de différence. S'agit-il d'un décalage entre les mois du calendrier juif et les nôtres?

En quelle année Anne Catherine voit-elle naître Jésus Christ ?

Anne Catherine, le 25 novembre 1821, nous indique de nouveau le 25 novembre comme jour de Noël en révélant l'année exacte de la naissance de Jésus par rapport à notre calendrier:

"La soeur vit dans la nuit de la Nativité beaucoup de choses touchant la détermination précise du temps de la naissance du Christ ; mais son état de maladie et les visites qu'on lui fit le jour suivant, qui était la fête de sa patronne, Sainte Catherine, lui en firent beaucoup oublier. Cependant, peu de temps après, se trouvant en état d'extase, elle communiqua quelques fragments de ses visions, où il est à remarquer qu'elle voyait toujours les nombres écrits en chiffres romains, et qu'elle avait souvent de la peine à les lire ; mais elle les expliquait en répétant le nom des lettres dans l'ordre Ou elle les voyait Ou en les traçant avec ses doigts. Cette fois pourtant elle dit les chiffres.
Vous pouvez le lire, dit-elle ; voyez, C'est marque là. Jésus Christ est né avant que l'an 39[9]7 du monde fût accompli ; on a oublié postérieurement les quatre années, moins quelque chose, écoulées depuis sa naissance jusqu'à la fin de l'an 4000 ; puis ensuite on a fait commencer notre nouvelle ère quatre ans plus tard [...]

La naissance de Jésus-Christ eut lieu dans une année où les Juifs comptaient treize mois. C'était un arrangement analogue à celui de nos années bissextiles. Je crois aussi que les Juifs avaient deux fois dans l'année des mois de vingt et un de vingt-deux jours ; j'ai entendu quelque chose à ce sujet à propos des jours de fête, mais je n'en ai qu'un souvenir confus. J'ai vu aussi que, plusieurs fois, on fit des changements dans le calendrier : ce fut au sortir d'une captivité, quand on travailla au temple. J'ai vu l'homme qui changea le calendrier, et j'ai su son nom [...]

(Le 25 novembre.) J'ai déjà raconté comment je vis la naissance de Jésus-Christ annoncée aux trois rois la nuit même de Noël." (A la page du site http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/Viedemarie/chapit41.html , l'année 3907, comportant une erreur de frappe, est corrigée en 3997)

On peut penser que si l'an 3997 n'était pas accompli, c'est donc qu'on était encore à la fin de l'an 3996 avant de commencer l'an 3997.

D'après Anne Catherine Emmerich, Jésus-Christ est né dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 novembre de l'année 3996 (depuis la création du monde). Elle confirme aussi le décalage de 4 ans entre l'an 1 de notre calendrier et l'année réelle de la naissance de Jésus-Christ.

 

A propos du calendrier juif au temps de Jésus

"3-2 : Le calendrier officiel ancien (du 5e siècle avant, au 4e siècle de notre ère)
[...]
Sa base de départ était "l'observation" de l'équinoxe de printemps (dit vernal) par rapport au mois d'Adar. En principe si cet équinoxe paraissait devoir échoir après le 16 du mois suivant, ce mois était un deuxième Adar et l'année était embolismique. De fait l'appréciation de l'équinoxe, plus encore que celle des phases de la lune donnait des résultats très approximatifs, qui conduisaient, lorsqu'une erreur était faite décalant plus tard qu'en réalité l'appréciation de l'équinoxe par rapport au calendrier, à placer le 1er Nisan, et donc la Pâque, fort tard dans l'année [...] En fait personne ne semble capable aujourd'hui de reconstituer ce qu'a été réellement ce calendrier, pour chacune des années du 1er siècle par exemple. De nombreux essais de reconstitutions ont été tentés. Certains y trouvent des années embolismiques consécutives; d'autres, s'inspirant étroitement du cycle des 19 ans actuel, pensent qu'il a été utilisé bien avant d'être systématisé. Finalement la seule chose qui paraisse à peu près sûre, c'est que le calendrier respectait les phases lunaires, notamment pour la Pâque du 15 Nisan, suivant toujours de peu un jour de pleine lune, à deux ou trois jours près, exceptionnellement quatre [...]

Lorsque l'année a treize mois, Adar est dédoublé en Adar 1 (30 jours) et Adar 2 (29 jours). L'année a alors 383, 384 ou 385 jours (année embolismique). " (pages 374 à 376, J. Aulagnier, " Avec Jésus, au jour le jour " Editions Résiac)

D'après Anne Catherine, Jésus serait donc né une année embolismique (de 13 mois)


 

A propos des calendriers grégorien et julien

Si le cycle hebdomadaire semble être une référence immuable au fil des siècles (si ce n'est en France pendant la Révolution), le décalage entre calendriers lunaires et solaires a semble-t-il généré des rectifications successives. On peut lire sur Wikipédia:

"Réforme julienne et adoption

En tant que pontifex maximus, Jules César avait la charge de fixer le début de chaque année. La réforme julienne fut introduite à son initiative en -46 et entra en action en -45, soit en 709 ab urbe condita dans le calendrier romain. Elle fut choisie après consultation avec l'astronome Sosigène d'Alexandrie et probablement conçue pour approcher l'année tropique, connue depuis au moins Hipparque.

La première étape de la réforme fut le réalignement du début de l'année romaine avec l'année tropique. Du fait des intercalations absentes, le calendrier romain avait accumulé 90 jours de retard. L'année -46 eut donc 445 jours.

Le calendrier julien est un calendrier solaire. Il compte 12 mois de 29, 30 ou 31 jours conduisant à un total de 365 jours pour une année commune [...] nommés januarius, februarius, martius, aprilis, maius, junius, quintilis (plus tard, julius), sextilis (plus tard augustus), september, october, november et december, comme le calendrier romain antérieur.

Afin de mieux approcher la durée de l'année tropique (environ 365,2422 jours) et donc d'éviter un décalage progressif des saisons, le calendrier julien emploie un jour intercalaire tous les quatre ans ; l'année correspondante compte 366 jours. En moyenne, une année du calendrier julien dure donc 365,25 jours."

"Réforme grégorienne et désuétude

Le calendrier julien fut d'utilisation commune en Europe et en Afrique du nord depuis l'époque de l'Empire romain jusqu'en 1582, lorsque le pape Grégoire XIII promulgua le calendrier grégorien. Cette réforme était rendue nécessaire par l'excès de jours intercalaires du système julien par rapport aux saisons astronomiques. En moyenne, les solstices et les équinoxes avancent de 11 minutes par an par rapport à l'année julienne. [...] Cependant, le calendrier julien se décale d'un jour en 134 ans. En 1582, il était décalé de dix jours par rapport aux phénomènes astronomiques, une complication problématique pour le calcul de la date de Pâques, laquelle est fondamentale dans le calendrier liturgique chrétien et qui doit se produire après l'équinoxe vernal.

Le calendrier grégorien fut rapidement adopté par les pays majoritairement catholiques (Espagne, France, Pologne, Portugal, la majeure partie de l'Italie, etc.) : en France, par exemple, Henri III fit suivre le dimanche 9 décembre 1582 par le lundi 20 décembre 1582. "

(Sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_julien)

Ainsi il est vain de vouloir absolument trouver une date exacte. Elle n'a de sens que si on corrige les décalages d'un calendrier à un autre.


 

Découvrez Anne Catherine Emmerich Retour

Anna Maria von Oer (1898)

" Et moi je suis morte, je ne suis qu'un esprit; autrement je ne pourrais voir ces choses, car elles n'existent pas maintenant, et cependant maintenant elles existent. Mais cela n'existe pas dans le temps; en Dieu il n'y a pas de temps, en Dieu tout est présent ; je suis morte, je suis un esprit. " (Anne Catherine Emmerich)