QUI ETAIT ANNE CATHERINE EMMERICH ?

La plus grande visionnaire de tous les temps

 

Jérusalem au temps de Jésus : 18- LE GOLGOTHA (CALVAIRE)

 

LUC 23: 33 "Et lorsqu'ils furent arrivés au lieu-dit 'Crâne', ils l'y crucifièrent ainsi que les malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche." (Osty)

 

"Le touriste ou le pèlerin qui arrive à Jérusalem aujourd'hui ne peut pas reconnaître la Ville que Jésus a connue. Vingt siècles ont passé, avec bien des destructions et des transformations. Les récits des Evangiles ont suscité chez le lecteur des images que l'état actuel des lieux bouscule et anéantit. C'est un choc. Un choc à surmonter pour chercher à comprendre ce qui s'est passé, pour faire la part des choses: l'archéologie et l'histoire d'un côté et les sources littéraires de l'autre. Elles ont chacune leur importance." (Philippe Gruson, Institut catholique de Paris, Le Monde de la Bible, Sur les pas de Jésus 2 Jérusalem, Bayard 2005)

Itinéraire de la Passion

"Tout de suite, barrant l'horizon, se dresse le petit tertre du Golgotha. Le site est de nature à déconcerter le visiteur: dans notre imaginaire, le Calvaire est une colline isolée, plantée d'arbres; le caveau creusé dans le roc est fermé d'une lourde pierre ronde... L'imposante basilique médiévale du Saint-Sépulcre recouvre le rocher, et l'on y accède par un lacis de ruelles et de souks qui ne laissent rien deviner du relief.
Cependant, depuis les fouilles pratiquées de 1961 a 1981 dans le sous-sol de la basilique, nous connaissons mieux révolution du site.
Vers les vue-vie siècle avant notre ère, l`endroit est exploité comme carrière, puis abandonné. Dans les étagements laissés dans la pierre, des
tombeaux sont creuses par la suite. Au centre de la carrière est conservé un piton rocheux, d'une hauteur de 10,95 mètres. À l'époque du Christ, la carrière a été partiellement remblayée. Seule affleure, au sommet de la butte, une surface de pierre nue et polie qui forme comme une calotte crânienne, d'où le nom de Golgotha, « le Crâne››. Il y a une cinquantaine d'années, on ne pouvait rien apercevoir du rocher de la crucifixion. Aujourd'hui, le flanc oriental du «piton ›› du Golgotha a été dégagé dans la chapelle du Calvaire.
" (Jacques Potin, Assomptionniste, Le Monde de la Bible, Sur les pas de Jésus 2 Jérusalem, Bayard 2005)

 

"Après avoir passé la porte, on aperçoit un chemin étroit et rocailleux qui se dirige au nord et conduit au Calvaire. La grande route d'où ce chemin s'écarte se partage, à quelque distance, en trois embranchements: l'un tourne à gauche et conduit à Bethléem par la vallée de Gihon; l'autre se dirige au couchant vers Emmaüs et Joppé; le troisième, qui serpente autour du Calvaire et aboutit à la porte de l'angle, conduit à Bethsur. De la porte par laquelle sortit Jésus, on peut voir la porte de Bethléem.

A l'endroit où commence le chemin du Calvaire, on avait placé un poteau avec un écriteau annonçant la condamnation à mort du Seigneur et des deux larrons […] Bientôt la troupe se remit en marche. On accabla de nouveaux coups Jésus chargé de sa lourde croix, pour lui faire gravir le rude chemin qui serpente au nord entre les murailles de la ville et la montagne du Calvaire. A l'endroit où le sentier tortueux se détourne vers le sud, Jésus tomba pour la sixième fois: cette chute fut la plus douloureuse. Cependant on le poussa et on le frappa avec plus de violence que jamais. Enfin il arriva au lieu qui est appelé Calvaire; là il tomba par terre sous le fardeau de la croix: ce fut la septième chute […]

Les pharisiens à cheval s'étaient rendus au Calvaire par des sentiers faciles, du côté occidental de la montagne. Du sommet du Calvaire on domine la ville entière.
Le lieu du supplice est de forme circulaire, et son étendue est à peu près celle d'un manége de moyenne grandeur; il est entouré d'un terrassement coupé par cinq chemins. Ces cinq chemins se retrouvent presque partout en Palestine, en particulier aux piscines qui servent à prendre des bains ou à baptiser; beaucoup de villes aussi ont cinq portes. Il y a en cela, comme en tant d'autres choses de la Terre-Sainte, une signification profonde, mystérieuse et prophétique, qui a trouvé son accomplissement dans les cinq voies de salut ouvertes par les plaies sacrées du Seigneur.

Les pharisiens à cheval s'arrêtèrent devant le lieu du supplice, au couchant, où la pente est assez douce. Le côté opposé à la ville, par où l'on conduit les condamnés, est rude et escarpé. Une centaine de soldats romains étaient placés autour du théâtre de l'exécution […]

Les archers […] le relevèrent et le conduisirent à soixante-dix pas de là, au nord de la montagne, à une grotte creusée dans le roc et semblable à une citerne; ils l'y poussèrent si rudement, que sans une assistance surnaturelle, il se serait brisé les genoux contre la pierre. J'entendis ses plaintes déchirantes. Ils fermèrent la porte sur lui et laissèrent là des gardes. Alors les archers se mirent à faire les préparatifs. Le lieu du supplice se trouvait être le point le plus élevé du Golgotha; c'était une éminence circulaire élevée de quelques pieds au-dessus du sol, à laquelle on arrivait par quelques degrés […] " (VNSJC 3 p301-305)

"Jésus sur la croix avait la face tournée vers le nord-ouest. En tournant la tête à droite, il pouvait voir quelque chose de la forteresse Antonia. Prés des murs, au levant et au nord du Calvaire, il y a aussi des jardins, des tombeaux et des vignobles. La croix fut enterrée au nord-est au pied du Calvaire. Au delà de l'endroit où la croix fut retrouvée, il y a encore, au nord-est, de beaux vignobles plantés en terrasse. Lorsque, du lieu où était érigée la croix, on regarde vers le midi, en voit la maison de Caïphe au-dessous du château de David." ( Editions Ambroïse Bray 1860 - http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/LaPassion/49quelqu.html)

 

 

LE GOLGOTHA (CALVAIRE) en l'an 30 (résumé)

Un rude chemin serpente au nord entre les murailles de la ville et la montagne du Calvaire pour se détourner vers le sud. Du sommet du Calvaire on domine la ville entière. Au couchant la pente est assez douce. Le côté opposé à la ville, par où l'on conduit les condamnés, est rude et escarpé. Au nord de la montagne se trouve une grotte creusée dans le roc et semblable à une citerne. Le lieu du supplice, une éminence circulaire élevée de quelques pieds au-dessus du sol, est le point le plus élevé du Golgotha. Prés des murs, au levant et au nord du Calvaire, il y a des jardins, des tombeaux et des vignobles.


LE GOLGOTHA (CALVAIRE) aujourd'hui

Coupole du Saint-Sépulcre. (Le Monde de la Bible Hors série - Bayard - Automne 2005)

Deux pages spéciales de ce site sont consacrées au Golgotha et au Saint-Sépulcre

Précédent Retour Suivant

 

Découvrez Anne Catherine Emmerich Retour

Maria und Julia Gräfin Schmiesing-Kerssenbrock (vers 1860)

" Et moi je suis morte, je ne suis qu'un esprit; autrement je ne pourrais voir ces choses, car elles n'existent pas maintenant, et cependant maintenant elles existent. Mais cela n'existe pas dans le temps; en Dieu il n'y a pas de temps, en Dieu tout est présent ; je suis morte, je suis un esprit. " (Anne Catherine Emmerich)