QUI ETAIT ANNE CATHERINE EMMERICH ?

La plus grande visionnaire de tous les temps

 

Jérusalem au temps de Jésus : 5- LE PALAIS D'ANNE

 

Jean 18: 12-13 "La cohorte donc, et le tribun, et les gardes des Juifs saisirent Jésus; ils le lièrent et l'amenèrent chez Anne d'abord; c'était en effet le beau-père de Caïphe, lequel était grand prêtre cette année-là." (Osty)

 

"Le touriste ou le pèlerin qui arrive à Jérusalem aujourd'hui ne peut pas reconnaître la Ville que Jésus a connue. Vingt siècles ont passé, avec bien des destructions et des transformations. Les récits des Evangiles ont suscité chez le lecteur des images que l'état actuel des lieux bouscule et anéantit. C'est un choc. Un choc à surmonter pour chercher à comprendre ce qui s'est passé, pour faire la part des choses: l'archéologie et l'histoire d'un côté et les sources littéraires de l'autre. Elles ont chacune leur importance." (Philippe Gruson, Institut catholique de Paris, Le Monde de la Bible, Sur les pas de Jésus 2 Jérusalem, Bayard 2005)

 

"Le forum, comme je l'ai dit, est plus élevé que les rues adjacentes, et il y a dans celles-ci des conduits d'eau qui aboutissent à la piscine des Brebis. Il y a un forum semblable sur la montagne de Sion, devant l'ancien château de David. Le Cénacle est au sud-est, dans le voisinage, et au nord se trouvent le tribunal d'Anne et celui de Caïphe."

http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/LaPassion/16palais.html

"Vers minuit, Jésus fut introduit dans le palais d'Anne, et on le conduisit à travers une cour éclairée, dans une salle qui avait les dimensions d'une petite église. Vis-à-vis l'entrée, siégeait Anne, entouré de vingt-huit conseillers, sur une terrasse élevée au-dessous de laquelle était un passage où l'on entrait par un des côtés. Sur le devant un escalier, interrompu par des bancs de distance en distance, conduisait à ce siège d'Anne ; lui-même y arrivait par une entrée communiquant avec l'intérieur du bâtiment. Jésus, encore entouré d'une partie des soldats qui l'avaient arrêté, fut traîné par les archers sur les premières marches de l'extrade. Le reste de la salle était rempli de soldats, de gens de la populace, de juifs qui insultaient Jésus, de domestiques d'Anne, et d'une partie des faux témoins qu'Anne avait rassemblés [...]

En conduisant Jésus chez Anne, on avait dépassé, en la laissant de côté, la maison de Caïphe : il fallut maintenant décrire un angle pour l'y ramener. La maison d'Anne n'était guère qu'à trois cents pas de celle de Caïphe (1). Le chemin qui passait le long de murs et de petits bâtiments dépendant du tribunal du grand-prêtre, était éclairé avec des lanternes placées sur des perches, et couvert de Juifs qui vociféraient et s'agitaient. Les soldats pouvaient à peine ouvrir un passage à travers la foule.

(1) La narratrice indiqua ainsi cette distance : il y a à peu près aussi loin que de chez moi à la maison du conseiller M..., ce qu'on croit pouvoir évaluer à trois cents pas tout au plus."

http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/LaPassion/6devanta.html

 

LE PALAIS D'ANNE en l'an 30 (résumé)

La maison d'Anne n'était guère qu'à trois cents pas de celle de Caïphe, au nord de Sion.
Dans le palais d'Anne on trouve :
- une cour éclairée
- une salle qui avait les dimensions d'une petite église,
- vis-à-vis l'entrée une terrasse élevée au-dessous de laquelle était un passage
- sur le devant, un escalier, interrompu par des bancs de distance en distance, conduisait au siège d'Anne
- une entrée communiquait avec l'intérieur du bâtiment
.

LE PALAIS D'ANNE aujourd'hui

Il ne semble pas rester de vestiges du palais d'Anne.

Précédent Retour Suivant

 

Découvrez Anne Catherine Emmerich Retour

Maria und Julia Gräfin Schmiesing-Kerssenbrock (vers 1860)

" Et moi je suis morte, je ne suis qu'un esprit; autrement je ne pourrais voir ces choses, car elles n'existent pas maintenant, et cependant maintenant elles existent. Mais cela n'existe pas dans le temps; en Dieu il n'y a pas de temps, en Dieu tout est présent ; je suis morte, je suis un esprit. " (Anne Catherine Emmerich)