QUI ETAIT ANNE CATHERINE EMMERICH ?

La plus grande visionnaire de tous les temps

 

Ses voyages dans le séjour des morts

 

Que se passe-t-il après la mort ?

Cette question qui hante bien des esprits trouve enfin une réponse. Anne Catherine était souvent conduite par son guide ou par des âmes de défuns dans le séjour des morts afin de les assister.

On notera la profonde similitude avec l'Evangile de Luc au chapitre 16.

" Le 29 juin 1821, le Pèlerin enveloppa dans du papier des cheveux d'une femme décédée et de ses deux enfants dont l'un était mort sans baptême peu d'heures après sa naissance et l'autre à l'âge de deux mois, mais baptisé, puis il les attacha à la camisole de la malade sans qu'elle n'en sût rien [...]

Elle raconta ce qui suit: 'j'avais toujours une vision d'âmes en peine [...] C'était une mère et deux enfants. La mère était à une grande profondeur. Je ne pus aller près d'elle [...] Les enfants étaient dans un autre cercle; je pus aller à eux. L'un d'eux était baptisé. Je pus m'entretenir avec lui [...]

Quand je voulus aller à la mère, il me sembla que j'enfonçais, comme si j'eusse été trop lourde. J'essayai de l'assister de diverses manières, j'offris pour elle des prières et des souffrances, mais je ne pus arriver jusqu'à elle.

Mes regards plongèrent dans un sombre et vaste empire, dans un monde de brouillard où il y avaient plusieurs cercles. L'état où sont ces âmes, les privations et les peines qu'elles subissent sont la suite nécessaire de leurs imperfections et de leurs transgressions sur la terre. Plusieurs sont en compagnie, d'autres sont seules. Les lieux dans lesquels elles se trouvent sont nébuleux et comme dans un brouillard [...] il y règne un froid vif ou une chaleur étouffante [...]

Les enfants étaient plus près du bord. Les non baptisés souffrent surtout de la liaison étroite avec le péché et l'impureté de leurs parents, les baptisés sont libres et purifiés.
On ne peut aider les âmes que par la grâce, la méditation, la prière, les bonnes oeuvres, les mérites des saints, quelquefois par le fruit provenant de quelque chose de bon qui était dans ces âmes elles-même et qui s'est produit pendant leur vie.


L'idée la plus claire qu'on puisse se faire de cet état de choses est de se représenter sur la terre des établissements réglés selon la justice la plus parfaite pour la correction et l'amélioration des détenus, où toutes les punitions infligées et les satisfactions exigées correspondraient exactement aux délits […]


En ce monde on ne peut arriver aux maisons de correction que par des intermédiaires et des amis [...] de même ceux qui sont renfermés dans de profonds cachots ne peuvent faire entendre leur voix que de loin, comme par un soupirail ou par-dessus un mur; les choses se passent ainsi à certains égards dans l'autre monde. "
(Vie de la célèbre mystique tome 3 p50-51)

Pour plus d'informations sur la mort: La mort, et après...?

 

 

Découvrez Anne Catherine Emmerich Retour

Janos Hajnal (c2000)

" Et moi je suis morte, je ne suis qu'un esprit; autrement je ne pourrais voir ces choses, car elles n'existent pas maintenant, et cependant maintenant elles existent. Mais cela n'existe pas dans le temps; en Dieu il n'y a pas de temps, en Dieu tout est présent ; je suis morte, je suis un esprit. " (Anne Catherine Emmerich)