QUI ETAIT ANNE CATHERINE EMMERICH ?

La plus grande visionnaire de tous les temps

 

VIE ET EVANGILE DE JESUS-CHRIST, JOUR APRES JOUR

 

GALA 7

"- Idéalement, quel personnage souhaiteriez-vous jouer ?
- Le Christ ! Je ne crois pas en Dieu, mais au Christ, oui ! Et Marie a toujours été avec moi. Elle est là, elle me fait du bien. Avec elle, je me sens mieux. Et puis, il faut bien quelqu'un à qui parler ! C'est à elle que je m'adresse souvent."
(Alain Delon à Catherine Ceylac, Gala Croisette #7, Cannes lundi 20 mai 2019)

 

Introduction.

Dieu n'est pas toujours accessible et compréhensible, comme nous le déclare Alain Delon. Dans leur humanité, les figures de Jésus et Marie sont bien d'avantage à notre portée.

Grâce au témoignage laissé par Notre Seigneur Jésus-Christ, par l'intermédiaire de la bienheureuse Anne Catherine Emmerich et du "Pèlerin", Clément Brentano, qui a soigneusement noté toutes ses révélations, depuis le milieu du XIXème siècle nous pouvons connaître en détail jour après jour la vie de Marie et Jésus.

En France, les éditions initiales des visions d'Anne Catherine Emmerich ont été revues selon la chronologie des faits en élaguant les répétitions et les détails étrangers à la vie du Christ qui interrompaient le fil du récit. Elles sont regroupées dans l'indispensable édition française actuelle en trois volumes :

"VISIONS d'Anne Catherine EMMERICH sur la vie de notre Seigneur Jésus-Christ et de la Sainte Vierge Marie - La douloureuse Passion et l'établissement de l'Eglise par les apôtres" (Par le R. P. Fr. Joseph-Alvare DULEY, traduit par M. Charles D'EBELING, Editions TÉQUI  82, Rue Bonaparte, PARIS VI).

Néanmoins, les éditions du XIXème siècle présentaient l'avantage d'avoir encore les dates de rédaction des notes par Clément Brentano qui facilitaient la compréhension de la chronologie des évènements. Elles étaient particulièrement riches en détails matériels précis qui donnaient plus de poids et de crédibilité au récit des visions.

Il m'a semblé indispensable de faire sur mon site une nouvelle présentation des visions d'Anne Catherine Emmerich à partir des éditions du XIXème siècle en structurant le texte dans une chronologie au jour le jour.

Je reprends dans ces textes des éditions du XIXème siècle encore accessibles sur le précieux site https://www.livres-mystiques.com/ réalisé par le regretté Roland Soyer. Il a été nécessaire de corriger de nombreuses erreurs typographiques dues au transfert numérique des pages des livres originaux.

Voici les ouvrages dont j'ai utilisé les textes:

"VIE DE LA SAINTE VIERGE MARIE, MERE DE JESUS.D'APRES LES MEDITATIONS DE LA BIENHEUREUSE ANNE CATHERINE EMMERICH" (Publiées en 1854, Traduction de l'Abbé DE CAZALES)

"VIE de N. S. JESUS CHRIST Écrite par CLÉMENT BRENTANO D'APRÈS LES VISIONS DE ANNE CATHERINE EMMERICH" (6 tomes, Traduction de l'Abbé DE CAZALES, Chanoine de Versailles)

"LA DOULOUREUSE PASSION de Notre Seigneur Jésus-Christ D'APRES LES MEDITATIONS D'ANNE CATHERINE EMMERICH" (Publiées en 1854, Traduction de l'Abbé DE CAZALES)

(AMBROISE BRAY, Libraire  Éditeur  Rue des Saints Pères, 66  Paris, Éditions de 1860)

J'ai ajouté quelques extraits des livres de Jean-Joachim Bouflet:

"LES MYSTERES DE L'ANCIENNE ALLIANCE" (Texte intégral recueilli par Clémens Brentano, Traduit et présenté par Jean-Joachim Bouflet, LIBRAIRIE PIERRE TÉQUI  82, Rue Bonaparte, 75006 PARIS - 1977)

"LA VIE DE LA VIERGE MARIE" (Anne-Catherine Emmerick, texte intégral de l'édition allemande de 1852, Traduction originale et présentation de Joachim Bouflet, Editions des Presses de la Renaissance, 12 avenue d'Italie, 75013 PARIS - 2006)

J'ai conservé le principe de fluidifier la narration de ces anciennes éditions tout en préservant les dates principales servant de repères chronologiques et les détails matériels précis qui enrichissent le récit. Pour s'en convaincre voici dans les deux éditions un extrait de la décollation de Saint Jean Baptiste:

 

ANNE CATHERINE EMMERICH

Décollation de Saint Jean Baptiste.

Version "Duley" (Editions Téqui) :

"Puis il se retourna vers la pierre devant laquelle il avait coutume d'entrer en oraison, et se remit à prier. Alors le bourreau le décapita. La tête du saint Précurseur tomba par terre, mais son corps resta agenouillé; un triple jet de sang jaillit sur sa tête et sur son corps, tellement qu'il fut baptisé dans son propre sang"

Version "De Cazales" (Editions Ambroise Bray) :

"Alors il reprit sa première position et se remit à prier devant la pierre près de laquelle il avait coutume de s'agenouiller. Le bourreau lui coupa la tête au moyen d'une machine que je ne puis comparer qu'à un piège à renards ; car on lui passa un anneau de fer autour des épaules ; puis le bourreau, en donnant une secousse ou en pressant un ressort, fit jouer des lames tranchantes qui lui entrèrent dans le cou et la tête fut en un instant séparée du corps. Jean resta agenouillé, la tête tomba à terre et il en jaillit un triple jet de sang sur la tête et le corps du saint qui fut ainsi baptisé dans son sang."

 

Avec les Evangiles.

En lisant les visions de la bienheureuse Anne Catherine Emmerich, il m'a toujours manqué les enseignements de Jésus-Christ. Il me semblait indispensable de relier le récit d'Anne Catherine avec les extraits de la Bible qui trouvent ainsi un éclairage nouveau avec plus de détails et une structure chronologique plus "historique". Ces visions illustrent parfaitement bien les Evangiles et tous les textes canoniques dans la Bible. Elles permettent de faire une synthèse en un seul récit des 4 Evangiles.

J'ai choisi la Traduction Œcuménique de la Bible (2010) © Alliance biblique française, dans sa version en ligne sur Internet. Elle offre un concensus louable au sein des différentes sensibilités chétiennes.

J'ai aussi intégré des textes apocryphes qui comportent probablement certaines vérités provenant d'une tradition orale historique bien que mélangées avec des légendes crées de toutes pièces ou des récits déformés, imaginés ou mal inspirés.

Voici ci-dessous ce que nous révèle Anne Catherine Emmerich sur les Evangiles.

 

Eclairage sur les Evangiles

(Vie de Notre Seigneur Jésus Christ - Tome II XXXIII)

"Les enseignements fréquemment répétés par Jésus se trouvent résumés dans l'Evangile, mais souvent les faits qui en ont été l'occasion sont intervertis. Souvent aussi des enseignements que Jésus a donnés en des lieux et des temps différents, comme par exemple, des discours tenus contre les pharisiens pendant divers repas, sont rapportés à propos d'un seul de ces repas, surtout quand ils se sont succédé à des époques très rapprochées. Comme les objections des pharisiens étaient toujours les mêmes, les réponses du Seigneur étaient à peu près identiques.

C'est ce que l'Église pratique dans ses catéchismes. Jésus enseignait généralement avec les mêmes paroles, et quand les circonstances étaient les mêmes, il n'y changeait rien, afin de mieux instruire ses disciples, qui étaient des hommes simples. II s'en tenait à sa première parole, comme le fait toujours la vérité.

L'Évangile, qui n'est qu'un très court abrégé, ne mentionne qu'une fois des discours et des miracles fréquemment reproduits; c'est pourquoi il m'est souvent impossible de retrouver exactement dans ce que je vois et entends, les récits de l'Évangile, qui parfois rapprochent des événements séparés par de grands intervalles de temps et de lieu.

Saint Luc, qui ne fit que mettre par écrit ce qu'il avait entendu raconter, est le plus inexact, quant à la suite des événements. Jean observe généralement la chronologie, mais il présente de grandes lacunes. Lorsque l'Évangile dit "pendant que telle chose se passait, telle chose arriva" ; cela ne veut pas dire que les deux faits étaient simultanés, mais seulement qu'ils se rapportent à peu près à la même époque."

Comment voyait-elle ce que nous allons lire?

(Vie d'Anne Catherine Emmerich - Volume 2 VIII)

"Je n'ai jamais rien retenu par cœur des évangiles, ni de l’Ancien Testament, car j'ai tout vu moi-même dans le cours de ma vie ; je l'ai revu tous les ans, exactement avec les mêmes circonstances, quoique plusieurs fois j'aie vu des scènes que je n'avais pas encore vues.

Plus d'une fois, je me suis trouvée dans un même lieu avec les auditeurs, j'ai assisté à l’événement comme une contemporaine et je changeais de lieu avec les autres ; cependant je ne suis pas restée chaque fois à la même place, car souvent j'étais élevée en l’air au-dessus de la scène et je la voyais d'en haut.

Il y avait certaines choses, surtout quand elles avaient un côté mystérieux, qui se révélaient à moi par une certaine connaissance intérieure qui m'arrivait ; je voyais certaines particularités dans des tableaux placés hors de la scène que j'avais sous les yeux. J'avais invariablement la faculté de voir à travers tout, en sorte que jamais un corps n'en cachait un autre, et cependant il n'en résultait point de confusion.

Etant enfant et avant d'aller au couvent, j'avais principalement des visions nombreuses tirées de l’Ancien Testament, plus tard celles-ci devinrent plus rares et celles de la vie du Seigneur toujours plus nombreuses.

Je connais aussi la vie de Jésus et de Marie dès leur première jeunesse, et j'ai souvent contemplé la sainte Vierge encore enfant et vu ce qu'elle faisait quand elle était seule dans sa petite chambre ; je sais aussi quels vêtements elle portait."

 

La chronologie des Evangiles.

Les structures narratives des Évangiles ne sont pas toujours cohérentes entre-elles. Ce point a déjà été abordé sur ce site à la page : "Quelle est la chronologie de la Passion du Christ ?".
Anne Catherine Emmerich l'exprime ainsi de manière évidente lorsqu'elle dit : " L'Évangile, qui n'est qu'un très court abrégé, ne mentionne qu'une fois des discours et des miracles fréquemment reproduits". Jésus a ainsi fréquemment répété les mêmes enseignements même s'ils ne figurent qu'une fois dans chaque Évangile. Les Évangiles sont des catéchèses, pas des livres d'Histoire.

Il y a des étapes charnières communes qu'on retrouve généralement dans au moins 3 des 4 Évangiles. Les voici:

- Le baptême de Jésus,
- Guérison de la belle-mère de Pierre,
- Jésus guérit un paralytique sur un brancard passé par le toit,
- Jésus appelle Levi-Matthieu - Le repas,
- Mort de Jean-Baptiste,
- 1ère multiplication des pains (5 pains - 2 poissons),
- La transfiguration,
- Entrée triomphale à Jérusalem,
- La Cène,
- Crucifixion.

Autour de ces étapes charnières de la vie de Jésus dans les Évangiles, j'ai pu structurer un fil conducteur commun permettant d'établir une chronologie. Néanmoins, si les Évangiles de Marc et Luc sont généralement cohérents, l'Évangile de Matthieu a dû être parfois délaissé lorsqu'il était incohérent avec les 2 autres synoptiques. L'Évangile de Jean a une structure qui lui est propre mais qu'on arrive à intégrer avec les synoptiques.

En voici la synthèse sous forme d'un tableau au format PDF. Cliquez ici.

On peut remarquer dans certains Évangiles de longues catéchèses, par exemple Matthieu 5 à 7 ou Luc 10 à 17.

rouages La bienheureuse Anne Catherine Emmerich nous confiait : "c'est pourquoi il m'est souvent impossible de retrouver exactement dans ce que je vois et entends, les récits de l'Évangile". L'objectif des ces pages est de réaliser grâce à nos moyens modernes ce qu'elle ne pouvait faire en son temps, à savoir, retrouver les textes des Evangiles qui correspondent à ses visions et d'en structurer le récit dans un ordre chronologique le plus précis possible.

 

A propos des dates.

Les dates proposées ne font pas partie de la Révélation faite à la bienheureuse Anne Catherine Emmerich. Elles sont juste là pour donner des repères chronologiques dans la vie de Jésus-Christ et un rythme au récit.

Comme Anne Catherine voyait quotidiennement les faits et gestes de Notre Seigneur, quand les tracasseries diverses ou la maladie ne l'empêchaient pas d'en faire le récit à Clément Brentano, le lecteur a le bonheur de suivre Jésus jour après jour.

Un calendrier de la rédaction des visions est précisé dans la note suivante:
"Il est à remarquer, à propos de ces explications, qu'elle commença en juillet 1820, par la troisième année, le récit de la prédication de Jésus, qui fut continué jusqu'à son ascension, tandis que le récit de la première année commença en 1821, pour arriver, lors de la mort, en 1824, au point d'où elle était partie en 1820. De là vient qu'en plusieurs endroits elle fait mention d'événements postérieurs."

L'exactitude des dates n'a pas vraiment de sens si on considère les différents calendriers qui ont rythmé le temps des peuples depuis l'Antiquité. Néanmoins, le cycle hebdomadaire se terminant par le sabbat reste un repère fiable. Pour accéder à une explication plus détaillée des calendriers.
Même si on peut proposer une conversion dans notre calendrier grégorien, l'exactitude n'est pas un objectif.

Par exemple, Jacques Atlan qui participe par ailleurs à ce site, ne propose pas les même dates que dans les pages de ce site. Dans son livre LE TEMPS DE LA PASSION (LESPRESSESDUMIDI) en page 14 il écrit : "En fait, selon le remarquable travail de recherche effectué par Julien Maufrais, Jésus serait né dans la nuit du 24 au 25 novembre de l'an 6 avant notre ère; comme il a été mis à mort , selon le présent ouvrage, en l'an 29 de notre ère [le 17 avril]; il serait mort à 35 ans, et non à 33, comme le voudrait jusqu'ici la tradition."

Dans les pages de ce site, les dates proposées sont celles du jour de la vision, ou, elles sont calculées en fonction des informations données par Anne Catherine elle-même. Ainsi Jésus serait né dans la nuit du 24 au 25 novembre de l'an 5 avant notre ère pour être crucifié le 30 mars de l'an 30 de notre ère. Comme elle le dit au début de la Cène : " Le jeudi saint, 13 nisan (29 mars). Jésus étant âgé de trente-trois ans dix-huit semaines moins un jour", c'est effectivement le décompte exacte entre ces deux dates. Jacques Atlan a dû supprimer cette information donnée par la sœur pour ne pas embrouiller le lecteur car la date qu'il propose ne correspond pas. En naissant le 25 novembre de l'an 6 avant notre ère, l'âge de Jésus-Christ le 17 avril de l'an 29 de notre ère serait alors de 33 ans 20 semaines et 3 jour au moment de la Cène; et non pas "35 ans" qui est malheureusement une erreur de calcul de la part de Jacques.

Sans prétendre proposer des dates exactes, les pages suivantes offrent seulement des repères chronologiques bien utiles pour suivre Jésus-Christ jour après jour.

 

Présentation des récits des visions.

Les pages qui suivent sont présentées suivant une calligraphie spécifique à chaque type de texte ou nature de vision. En voici la structure ci-dessous:

 

Une date proposée à partir des visions

 

Un titre

En caractères droits de police Georgia sont proposés des extraits de la Bible en liens avec le récit des visions d'Anne Catherine Emmerich dans la Traduction Œcuménique de la Bible (2010) © Alliance biblique française,
ou,
en italique, des extraits de textes anciens apocryphes ou de la tradition chrétienne.

ANNE CATHERINE EMMERICH

En caractères droits de police Arial figurent les visions de la bienheureuse Anne Catherine Emmerich dans leur narration chronologique.

En caractères droits au format réduit figurent les commentaires et les impressions personnelles d'Anne Catherine Emmerich ou les commentaires de Clément Brentano quant au contexte. Ce repérage permet à celui qui le désire d'en éviter la lecture pour ne lire que la narration chronologique des évènements.

En italique au format réduit figurent les notes de Clemens Brentano.

 

Dans ces cadres figurent les différents titres de la page ou mon apport personnel par des commentaires.

 

Précédent Retour Suivant

 

Avertissement

Il est important de préciser à propos des visions de la bienheureuse Anne Catherine Emmerich qu'elles relèvent d'un don gratuit et que béatifier une mystique n'équivaut pas à une reconnaissance officielle de ses visions qui prendraient alors un caractère dogmatique. Elles sont reconnues certes comme n'allant pas à l'encontre du magister de l'Eglise et pouvant servir à certains mais n'ont pas de caractère obligatoire.

 

Remerciements:

ANGES Le site https://www.livres-mystiques.com/ réalisé par le regretté Roland Soyer rend accessibles les éditions du XIXème siècle des visions d'Anne Catherine Emmerich (Traduction de l'Abbé DE CAZALES, Chanoine de Versailles, AMBROISE BRAY, Libraire Éditeur)

LIRE LA BIBLE Le site de l'Alliance biblique française https://lire.la-bible.net/ qui permet de lire la Bible en ligne, notamment la Traduction Œcuménique de la Bible (2010). Pour vous procurer une Bible imprimée, rendez-vous sur www.editionsbiblio.fr

Tequi Les Editions Téqui publient l'indispensable édition française actuelle en trois volumes des "VISIONS d'Anne Catherine EMMERICH sur la vie de notre Seigneur Jésus-Christ et de la Sainte Vierge Marie - La douloureuse Passion et l'établissement de l'Eglise par les apôtres"

DpQRAa.jpeg (1920×1080) (wallpapersafari.com)